Accueil

Accueil > Actualités > Législatives 2017 > 2ème Circonscription > Réponse Gilbert Champagne, Europe Ecologie Les Verts. Circo2

Réponse Gilbert Champagne, Europe Ecologie Les Verts. Circo2

samedi 27 mai 2017, par FFMC58

Nous rappelons les questions posées en Italique :

1- Êtes-vous favorable à la suppression des radars automatiques ?
Si non, voteriez-vous un amendement à la loi de finance imposant qu’au moins 80% des recettes soient réaffectées aux Plans Départementaux d’Actions de Sécurité Routière, afin que les radars ne soient plus la variable d’ajustement permettant de combler les déficits ?

Je ne suis pas un adepte du radar. Je pense que c’est avant tout un collecteur du fisc au vu de ses implantations bien souvent dans des zones que l’on a du mal à identifiées comme accidentelles. Je suis pour une surveillance policière des routes et des autoroutes aux endroits à risque. Effectivement, comme nous aurons beaucoup de difficultés à supprimer ces radars, je suis favorable à voter un amendement à la loi des finances qui imposerait qu’une grosse partie des recettes soient réaffectées aux PDASR.

2- En 2004, la loi de décentralisation a transféré aux départements l’entretien de 18000 km de routes nationales, créant ainsi une inégalité entre les citoyens quant à la sécurité routière, selon s’ils habitent dans un département riche ou pauvre. Qu’en pensez-vous ?
Dans mon programme, je soutiens le fait qu’en milieu rural nous devons exiger une véritable égalité entre les villes et les campagnes. Ceci est rigoureusement exacte pour que cette égalité concerne également notre réseau routier.

3- Les usagers de 2 roues motorisés ont l’impression de subir un acharnement des pouvoirs publics, ceux-ci ajoutant perpétuellement de nouvelles contraintes pour décourager la pratique du 2 roues motorisées. Quelle image avez-vous des motocyclistes ?
Nous sommes uniquement dans les lobbies de l’automobile et les conditions routières ne s’adaptent qu’à la voiture laissant de côté les deux roues (motos, cyclomoteurs, vélos, voir les piétons en ce qui concerne la ville). La route doit rester un espace public pour tous, du promeneur à l’automobile avec un aménagement pour chacun, évitant les contraintes annexes, compte tenu que certaines restent nécessaires comme les combinaisons avec fluo. Et la, une fois de plus les obligations inutiles et coûteuses sont à banir.

4- Selon vous, quelles mesures seraient à mettre en place pour faire diminuer le nombre de tués en 2 roues motorisés sur nos routes ?
Les motards n’ont pas toujours l’équipement requis efficace pour se protéger. Le casque qui protège toute le tête y compris le menton est indispensable (casque intégrale) . Peut-il exister une protection genre air bag ? (voir avec les équipementiers). Il y a souvent un non respect des automobilistes par rapport aux motos. Un complément de code de la route vis à vis des autres usagers de la route pourrait être abordé lors de l’apprentissage du permis de conduire. Le doublement des automobiles par les motards n’est pas toujours bien anticipé. Le motard est souvent vu qu’au dernier moment.

5- La loi de transition énergétique permet aux mairies et aux préfets de mettre en place des interdictions de circulation ciblant les véhicules en fonction de leur âge. Pensez-vous qu’il soit nécessaire de revenir sur cet aspect de la loi mettant en difficulté les plus modestes ?
Les vieux véhicules à moteur diésel sont en général plus polluants que les pus récents, mais on ne peut pas demander à tout le monde de changer son vieux véhicule, les plus modestes et mêmes beaucoup d’autres personnes n’en aurait pas les moyens. La circulation dans les grandes villes doit être interdite aux véhicules (sauf ravitaillements et services) à conditions que des parkings soient installés au pourtour et qu’un réseau de transports gratuits soit mis en place.

6- Le Conseil National de la Sécurité Routière est une instance consultative regroupant les acteurs de la sécurité routière, présentée comme étant le « parlement de la sécurité routière. » Or, aucune des mesures mise en place récemment n’avait été proposée par ce CNSR, certaines avaient même été rejetées. Qu’en pensez-vous ?

pas de réponse

7- Le gouvernement actuel a transféré à des sociétés privées la circulation des radars embarqués afin d’en améliorer la rentabilité. Trouvez-vous normal que l’Etat délègue ses pouvoirs de police à une société privée, avec tous les abus qui ne manqueront pas de se produire ?
Je suis complètement contre une gestion de la sécurité par des sociétés privés. C’est à l’Etat d’assumer la sécurité. Là encore, c’est sur le dos des usagers que vont s’enrichir ces sociétés qui n’auront aucun scrupule à abuser de leur pouvoir.

8- Tous les ans, la FFMC organise l’opération « Motard d’un jour », consistant à transporter les élus locaux à l’arrière d’une moto, afin de les sensibiliser au manque de prise en compte des 2 roues motorisés lors de conception des aménagements routiers. Si vous êtes élu, souhaiteriez-vous participer à cette opération ?
Oui, d’accord pour cette participation.

9- Seriez-vous favorables à ce que les recommandations du CEREMA en matière d’aménagements routiers deviennent des normes que les collectivités locales auraient l’obligation de respecter ?
Les collectivités locales devraient respecter les consignes du CEREMA. Problème des ralentisseurs trop dangereux.

10- La grande majorité des décisions prises en matière de sécurité routière relèvent du domaine règlementaire, et non du domaine législatif. De fait, ces décisions qui impactent le quotidien de nos concitoyens sont prises sans que la représentation nationale ne puisse se prononcer dessus. Trouvez-vous cela démocratique ?
C’est le problème des élus qui changent et des lobbies qui persistent et des hauts fonctionnaires qui décident. Et bien non, c’est au parlementaire élu de décider.

11- Etes-vous plutôt favorable à une diminution des sanctions pour les petites infractions (par exemple sur les excès de vitesse inférieurs à 20 km/h), ou au contraire pour durcir la répression sur les usagers de la route ?
Je trouve abusif que les sanctions pour les petits dépassement de vitesse soient aussi élevées. Je propose un PV proportionnel à l’infraction en matière de vitesse sans suppression de points. Les hauts dépassement de vitesse abusifs doivent être sanctionnés sévèrement tout comme les conduites dangereuses.


Ce Candidat nous a également joint son projet ci-joint :

PDF - 408.4 ko
Fédération Française des Motards en Colère Editions de la FFMC - Moto Magazine Assurance Mutuelle des Motards Association pour la Formation Des Motards FFMC Loisirs Commission Stop-Vol Commission Juridique ERJ2RM Fédération Européenne des Associations Motocyclistes BANNIERE MOUVEMENT
© Copyright FFMC 2015 - Tous droits réservés FFMC 58 : 9 Rue 19 Mars 1962 - 58340 CERCY-LA-TOUR Contact  |   Plan du site  |   Mentions légales
ADMINISTRATION Réalisé avec SPIP logiciel libre sous licence GNU/GPL