Accueil

Accueil > Actualités > Législatives 2017 > 2ème Circonscription > Réponse Harold Blanot, Front National. Circo2

Réponse Harold Blanot, Front National. Circo2

mardi 6 juin 2017, par FFMC58

Bonjour,

Merci de m’avoir convié à votre projet de réflexion, et surtout d’avoir insisté face à quelques problèmes de communication de nos organisations internes…

Tout d’abord, comme préambule, je me suis intéressé à vos problématiques bien avant votre contact, voici le lien de mon portrait de candidat dans le Journal Du Centre daté du 29/05/2017 :
https://t.co/Iflk3yGtun
Et je parle de supprimer les retraits de points (mais pas l’amende) pour les petits excès de vitesses, jusqu’à 10 km/h au dessus de la vitesse autorisée. Je ne supporte pas que l’on puisse perdre son permis et bien souvent son emploi pour une série de petits excès de vitesse. Surtout quand le lieu du contrôle est discutable…

Je suis un Nivernais de souche. Je travaille dans la Nièvre (en Bourgogne) en tant qu’acheteur forestier, je connais très bien la question routière de notre département. Aussi, mon père est amateur de voitures anciennes, donc je connais aussi les problématiques réglementaires en discussion actuellement.

Bref, c’était juste une petite présentation, je retourne à vos questions !

1) Êtes-vous favorable à la suppression des radars automatiques ? Si non, voteriez-vous un amendement à la loi de finance imposant qu’au moins 80% des recettes soient réaffectées aux Plans Départementaux d’Actions de Sécurité Routière, afin que les radars ne soient plus la variable d’ajustement permettant de combler les déficits ?

Oui, car dans une majorité des cas il ne s’agit que de simples « pompes à fric ». Néanmoins, je propose de conserver ou de replacer quelques radars automatiques sur des points réellement sensibles et accidentogènes (emplacement dangereux, zone scolaires, etc.).

De façon générale, l’automobiliste est une cible facile pour les forces de l’ordre :
-* il est théoriquement solvable (bien souvent il roule pour son travail ou alors il a les moyens de rouler pour d’autres questions)
-* il est docile (ce n’est pas un voyou armé)
-* pour les forces de l’ordre, c’est une activité de répression sans risque, où pour une fois le zèle est soutenu par la hiérarchie et par la Justice. Soit tout l’inverse de la lutte contre la délinquance, où ils risquent leur vie pour stopper différents trafics illégaux, que la justice traitera avec lenteur, que leur hiérarchie étouffera pour des raisons politiques, etc.

2) En 2004, la loi de décentralisation a transféré aux départements l’entretien de 18000 km de routes nationales, créant ainsi une inégalité entre les citoyens quant à la sécurité routière, selon s’ils habitent dans un département riche ou pauvre. Qu’en pensez-vous ?

Marine Le Pen parlait de la « France des oubliés », vous l’illustrez très bien ici. Avec un député Front National, on fera des économies sur le mille feuille administratif en supprimant la loi Notre et les Communautés de Communes, et on redonnera ces économies aux maires et aux départements, qui sauront les utiliser à bon escient, dans la voirie notamment. Le programme du Front National propose de revenir à 3 niveaux étatiques :
-* mairie : la proximité de terrain
-* département : la concertation locale
-* Etat : la vision stratégique

3) Les usagers de 2 roues motorisés ont l’impression de subir un acharnement des pouvoirs publics, ceux-ci ajoutant perpétuellement de nouvelles contraintes pour décourager la pratique du 2 roues motorisées. Quelle image avez-vous des motocyclistes ?

Je ne suis pas motocyclistes, j’ai essayé, mais suite à une frayeur de jeunesse (…) je n’ai pas insisté. J’admire les motards, car ce sont généralement des usagers de la route aux reflexes aiguisés (donc peu accidentogènes) et sympa (j’adore le signe du pied quand je me serre à droite pour les laisser doubler). Je suis assez proche de la notion de liberté que l’on éprouve à moto. Un sentiment de plus en plus rare de nos jours. Peut être un élément de réponse concernant l’acharnement actuel des pouvoirs publics… ?

4) Selon vous, quelles mesures seraient à mettre en place pour faire diminuer le nombre de tués en 2 roues motorisés sur nos routes ?

-* travailler absolument sur la qualité des infrastructures routières : revêtement, tracé, signalisation
-* renforcer l’installation de double glissière de sécurité
-* sans déformation professionnelle (je suis acheteur forestier / négociant en bois), je propose d’abattre tous les arbres type platane en plantation d’alignement le long des routes. C’est trop souvent fatal en cas de choc (alors que sans le platane, l’usager aurait terminé sa course dans l’accotement avec moins de risque d’un choc violent), et cela produit à l’automne avec la chute des feuilles une mélasse très glissante.

5) La loi de transition énergétique permet aux mairies et aux préfets de mettre en place des interdictions de circulation ciblant les véhicules en fonction de leur âge. Pensez-vous qu’il soit nécessaire de revenir sur cet aspect de la loi mettant en difficulté les plus modestes ?

Oui, il faut absolument retirer cette loi, qui n’émane évidemment que d’une minorité de « bobos-pseudo écolo » n’ayant jamais quitté la petite couronne de Paris.
D’autant que la question des pics de pollutions est en corrélation directe avec la réouverture des centrales à charbon en Allemagne… Mais on préfère pénaliser les français que de gronder Mme Merkel…

6) Le Conseil National de la Sécurité Routière est une instance consultative regroupant les acteurs de la sécurité routière, présentée comme étant le « parlement de la sécurité routière. » Or, aucune des mesures mise en place récemment n’avait été proposée par ce CNSR, certaines avaient même été rejetées. Qu’en pensez-vous ?

Je pense qu’en France, il faut rétablir la démocratie à tous les niveaux. Le CNSR doit être consulté.

7) Le gouvernement actuel a transféré à des sociétés privées la circulation des radars embarqués afin d’en améliorer la rentabilité. Trouvez-vous normal que l’Etat délègue ses pouvoirs de police à une société privée, avec tous les abus qui ne manqueront pas de se produire ?

Non, c’est scandaleux. Et il en va de même pour la surveillance des bâtiments publics, et même de nos casernes et de nos centrales nucléaires ! En plein état d’urgence, ça laisse sans voix.

Indéniablement, le Front National est totalement opposé à ce genre de pratique. Le Front National défend la souveraineté, tant au niveau politique et international, face à l’Union Européenne ou à l’OTAN, que dans ses propres institutions. Nous reprendrons la main sur ces secteurs régaliens, dans la cohérence de notre programme de création de 15 000 policiers et gendarmes. Il en va de la crédibilité de nos institutions, et du maintien du lien de confiance entre l’Etat et les citoyens.

8) Tous les ans, la FFMC organise l’opération « Motard d’un jour », consistant à transporter les élus locaux à l’arrière d’une moto, afin de les sensibiliser au manque de prise en compte des 2 roues motorisés lors de conception des aménagements routiers. Si vous êtes élu, souhaiteriez-vous participer à cette opération ?

Avec plaisir ! Je suis même partant pour le faire avant d’être élu !

9) Seriez-vous favorables à ce que les recommandations du CEREMA en matière d’aménagements routiers deviennent des normes que les collectivités locales auraient l’obligation de respecter ?

Oui. Je vous redonne ma réponse publiée précédemment, concernant les obstacles aux abords des routes :
« je propose d’abattre tous les arbres type platane en plantation d’alignement le long des routes. C’est trop souvent fatal en cas de choc (alors que sans le platane, l’usager aurait terminé sa course dans l’accotement avec moins de risque d’un choc violent), et cela produit à l’automne avec la chute des feuilles une mélasse très glissante. »

10) La grande majorité des décisions prises en matière de sécurité routière relèvent du domaine réglementaire, et non du domaine législatif. De fait, ces décisions qui impactent le quotidien de nos concitoyens sont prises sans que la représentation nationale ne puisse se prononcer dessus. Trouvez- vous cela démocratique ?

Non, ce n’est pas normal du tout, et c’est anti démocratique. Il faut redonner plus de pouvoir au politique.

11) Etes-vous plutôt favorable à une diminution des sanctions pour les petites infractions (par exemple sur les excès de vitesse inférieurs à 20 km/h), ou au contraire pour durcir la répression sur les usagers de la route ?

Oui, je suis tout à fait favorable à cette idée. Je parle de supprimer les retraits de points (mais pas l’amende) pour les petits excès de vitesses, jusqu’à 10 km/h au dessus de la vitesse autorisée. Je ne supporte pas que l’on puisse perdre son permis et bien souvent son emploi pour une série de petits excès de vitesse.

Et non, je ne veux pas durcir la répression routière. Déjà parce qu’on doit pas être loin du maximum, et parce que, comme nous l’avons démontré, ce n’est pas l’unique ni la meilleure solution pour diminuer le nombre de mort sur les routes.
Il faut de la prévention, mais surtout : de l’AMENAGEMENT routier.
L’aménagement routier non seulement rendra nos routes plus sûres, mais rendra aussi notre pays plus attractif pour les entreprises, les touristes, et autres créateurs de richesse.

Fédération Française des Motards en Colère Editions de la FFMC - Moto Magazine Assurance Mutuelle des Motards Association pour la Formation Des Motards FFMC Loisirs Commission Stop-Vol Commission Juridique ERJ2RM Fédération Européenne des Associations Motocyclistes BANNIERE MOUVEMENT
© Copyright FFMC 2015 - Tous droits réservés FFMC 58 : 9 Rue 19 Mars 1962 - 58340 CERCY-LA-TOUR Contact  |   Plan du site  |   Mentions légales
ADMINISTRATION Réalisé avec SPIP logiciel libre sous licence GNU/GPL